mardi 31 janvier 2012

Quel renouveau pour les associations de généalogie ?

photo credit: Caro's Lines via photopin cc


Mon précédent article Payer ou ne pas payer concernant l'attitude de certaines associations a fait couler beaucoup d'encre, que ce soit dans les commentaires ou sur Facebook.
Il en ressort un désarroi voire un dégoût envers certaines associations et leurs membres dirigeants : passéistes, enclin à garder leur pouvoir sans partage, ... le tableau dressé n'est pas des meilleurs.
Faut-il pour cela mettre toutes les associations dans le même panier ? La réponse est non. Il existe des associations qui se battent pour une généalogie nouvelle, qui sont à l'écoute de leurs adhérents et qui acceptent leurs critiques pour mieux se renouveler.
Sont-elles plus ou moins nombreuses que les associations qui s'attirent régulièrement le courroux des généalogistes ? Je ne le sais pas. Plus discrètes, il m'est difficile d'en dresser ici une liste.
L'une d'elles est  l'association Généalogie & Origines Pyrénées-Atlantiques (Geneoweb). J'ai eu le plaisir d'interviewer Isabelle Louradour, sa co-fondatrice. Elle nous présente son association ainsi que son point de vue sur le renouveau des associations.


  • Peux-tu te présenter ?
J'habite à Lahonce, petite ville toute proche de Bayonne, j'ai 44 ans, je suis enseignante, je fais de la généalogie de façon intensive depuis 10 ans, auparavant, nous en parlions beaucoup dans ma famille dont plusieurs membres font de la généalogie.Toutefois, je dois préciser qu'au départ mon attirance allait surtout vers le monde des archives. La généalogie a été un vecteur, un prétexte en quelque sorte pour satisfaire ma curiosité "archivistique" :-).
  • As-tu adhéré tout de suite à une association ?
Non, j'ai adhéré, après m'être installée définitivement au Pays Basque (retour aux racines, puisque du côté maternel mes ancêtres sont en partie basques). D'autre part parce que je me heurtais aux difficultés des changements de nom propres à cette région.
  • Pourquoi avoir choisi de faire partie d'une association ?
La recherche ici n'est pas tout à fait la même qu'ailleurs et j'avais besoin d'aide quant aux particularismes locaux. Je pensais que l'expérience des membres d'une association pourrait apporter réponse à mes questions. J'espérais y trouver des conseils méthodologiques pour mieux comprendre les mécanismes de recherches, pour mieux m'organiser.
  • Combien de temps y es-tu restée ?
Je ne m'en rappelle pas : 4/5 ans
  • Pourquoi en être partie ?
Je n'ai pas eu de réponses. Je n'ai rien pu apporter, les changements étant difficilement acceptés.


  • Pourquoi avoir créé ta propre association ? 
Nous avons créé Gen&O en décembre 2008 avec trois amis. A trois nous avons tout construit depuis le départ, c'est à dire que nous nous sommes mis devant une feuille blanche et que nous nous sommes posé des questions : à commencer par, "que voulions-nous vraiment faire", "étions-nous capables de proposer quelque chose d'intéressant", "pourrions-nous répondre aux questions posées". Nous avons délimité une zone géographique et avons dégagé des axes d'étude en rapport avec l'histoire locale et surtout l'histoire des familles (l'importance de la maison, l'émigration ...). En affinant nos objectifs et en écoutant parler des généalogistes, nous nous sommes aperçu que le manque à combler était surtout d'ordre pédagogique : comment faire de la généalogie, où chercher, que chercher. Il y avait un réel besoin de formation (il faut dire que sur les 3 à l'origine du projet, il y avait 2 profs...). Nous avons décidé que ce serait notre fil conducteur pour tout ce qui concernerait nos productions (magazines, site internet, cours ...). En même temps, nous avons décidé de rester attentifs à un point crucial pour nous : la généalogie est matière scientifique et nous la pratiquons comme telle avec tout ce que cela implique en terme de rigueur et de méthode de recherche. 
  • En quoi ton association se différencie-t-elle des autres ?
Peut-être parce que nous avons des jeunes parmi nos adhérents, peut-être parce que nous n'hésitons pas à utiliser les médias sociaux, que nous essayons d'être attentifs à chaque demandes de nos adhérents (ou pas adhérents d'ailleurs).  Nous actualisons sans cesse nos productions, en particulier le site internet afin de ne surtout pas rester statiques. Nous étudions attentivement les fonds d'archives, notre matière première, pour mieux les faire connaître à nos adhérents. Nous soignons l'aspect de nos présentations (magazines, guides) et travaillons la mise en page, l'iconographie de manière à ce que nos adhérents aient un bel objet en main (le contenu doit être mis en valeur par le contenant).
  • Combien ton association compte-t-elle d'adhérents ? 
Aujourd'hui : 461 adhérents
Progression  2011 : +153 adhérents
  • Selon toi, pour qu'une association vive, que doit-elle faire ?
Savoir et accepter de se remettre en question. Pour moi c'est fondamental. Même si nous nous sommes fixés des objectifs de départ, nous modulons nos approches et réfléchissons sans cesse à de nouveaux projets qui pourraient intéresser. Le danger majeur pour les associations c'est la mise en ligne des registres d'état civil en ligne par les services d'archives.L'autre danger, c'est d'espérer pouvoir tirer profit des relevés. Une association qui essaie de faire de l'argent, c'est mal parti. On essaie de ne pas s'endormir sur nos lauriers.  Même si à force de "pratiquer" la généalogie on acquiert une expérience, on veut  apprendre encore. Pour qu'une association vive, il faut qu'elle soit dynamique, elle se doit d'évoluer avec les nouvelles technologies, elle se doit d'être créative, elle doit rester ouverte et à l'écoute des autres.



A noter que dans son numéro 198, février-mars 2012, La Revue Française de Généalogie, sous la plume de Pierre-Valéry Archassal, souligne le travail réalisé par l'association: Gen&O les généreux.

Extraits :
Les bénévoles de l'association "Généalogie en Pyrénées-Atlantique" ont mis en ligne d'importantes listes d'actes de mariages, naissances, notariés, [...]
[...] chaque fois que cela est possible, un lien vous mène directement à l'image numérique du document concerné sur le site des Archives départementales [...]


Retrouvez l'association sur :
     - Site http://www.geneoweb.org/
     - Twitter @genealogie64

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire