lundi 7 janvier 2013

Les 10 choses à faire avant de mourir


Source Photopin
Vous connaissez peut-être déjà le principe des 10 choses à faire avant de mourir ? 
Pourquoi attendre le dernier moment et se dire "si j'avais su". On ne vit pas avec des regrets mais avec de l'espoir et des actions. Alors pourquoi ne pas faire de cette liste une liste d'actions pour 2013 ?


Voici la mienne : 




  1. Visiter au moins l'un des villages de nos ancêtres, à commencer par Chivres en Côte d'Or qui ne se trouve qu'à 2 heures de route de chez moi !
  2. Assister à, au moins, un salon de généalogie. Je ne pourrai aller à Marseille pour le Congrès , mais je compte aller aux Généalogiques 
  3. Me lancer dans la calligraphie. Cet art m'a toujours attirée. Il y a un esthétisme qui me fascine presque. Outre le plaisir, j'y vois également une opportunité de mieux comprendre comment nos ancêtres écrivaient et prolonger ainsi les formations en paléographie suivies en 2012.
  4. Développer notre histoire familiale. Je le dis et le répète, les dates ne sont pas une fin en soi. Je compte donc patiemment, retracer la vie de chacun de nos ancêtres et éditer leur histoire pour la famille.
  5. Lire, lire et lire. Entre les blogs, les articles généalogiques et historiques, les monographies de villages, les biographies, les livres méthodologiques, je n'aurai pas assez d'une vie, mais je ne désespère pas. Je dois donc établir une liste de ce que je souhaite lire et y aller pas à pas.
  6. En complément du point 4, reprendre mon arbre et le traiter comme il se doit : lui apporter des sources pour qu'il pousse mieux, traiter les bourgeons informations pour qu'ils deviennent de belles feuilles, tailler le superflus (réorganiser le branchage) pour qu'il soit plus clair.
  7. Sur le plan professionnel, je vais bien sûr travailler à développer mon activité, partir à la rencontre de personnes plus passionnantes les unes que les autres.
  8. Oser frapper à la porte des cousins. Si je suis capable de déplacer des montagnes pour mes clients, je suis très timide dès que je suis concernée.
  9. Franchir le pas pour un projet généalogique qui me tient à coeur. Là encore, il faut "simplement" oser.
  10. Dominique a déjà fait sa liste d'actions sur son blog Degrés de parenté. Maintenant c'est à vous ! Laissez vos listes dans les commentaires et nous ferons le point régulièrement.


11 commentaires :

Bonjour Sophie.
J'adhère complètement à cette liste qui pourrait être la mienne sur la quasi totalité des points.
Juste une bizarrerie : quand je clique sur "Degrés de parenté" dans le point 10, j'aboutis à un message d'erreur. Problème de compatibilité entre Mac et PC ou je dis une bêtise ?

Bonjour Dominique,

Ni problème de compatibilité ni bêtise, si ce n'est de moi (il y avait un point en trop dans le lien). C'est corrigé !
Vos points d'actions sont aussi les miens, je crois que si nous croisons tous nos listes, nous allons y trouver beaucoup de points communs !
Reste à nous motiver mutuellement pour tenir nos engagements ;-)

Je vous donne donc rendez-vous pour le premier compte-rendu ?

Amitiés,

Sophie

Les listes et leur partage pour etre sure d'avancer, très bonne idée. Et ma curiosité est éveillée, qu'est ce que les Généalogiques ? 2013 est encore en construction, je vais surveiller ca

Cordialement

Brigitte,

J'attends donc votre liste !

Vous trouverez tout le détail des Généalogiques sur leur page de présentation :http://genealogiques.fr/?page_id=47

Cordialement,

Sophie

1. Mettre enfin en ligne la nouvelle version de daieux-et-dailleurs.fr (avant de le casser pour la énième fois en local)
2. Savourer (dévorer) l'état-civil du Pas-de-Calais dès qu'il sera en ligne, mais pas trop vite, sous peine de devoir dire rapidement au revoir - dans ma généalogie du moins - à mon si cher XIXe siècle (et profiter du petit report pour en terminer avec la 1ère résolution).
3. Retourner au SHD de Lorient parce que je m'y suis trop régalée il y a... déjà 2 ans.
4. Trouver Marie Antoinette Monchaux la fausse parisienne, qui jusqu'à présent n'est née, ne s'est mariée et n'a passé l'arme à gauche nulle part. D'autant que je tombe régulièrement sur des des homonymes, tous du Nord, en classant des archives.
5. Continuer d'harmoniser et reprendre à petite dose les données dans la base.
6. Rester e-veillée.
7. Parler archives sur mon blog en réutilisant des images d'archives ^^
8. Reconstituer les fratries, même si 14 enfants par-ci, 12 enfants par-là, c'est déprimant.
9. Écrire ce courrier à un cousin, qui aurait dû être envoyé depuis un an.
10. Et surtout : faire plein d'autres choses.

Merci Maïwenn pour ta liste ! Je te rejoins sur les points 5, 6, 8 et 10. Pour les autres, j'attends de lire tes aventures généalogiques (2, 3, 4 et 9) et de voir (1).

Attention, le moment venu, j'irai frapper aux portes pour faire un point ;-)

Bonjour Sophie,
je me retrouve dans les points (1) (justement prévision d'une semaine dans le finistère et aux archives départementales de Quimper et SHD Brest)) et (2) - prévision du salon généalogique de Vertou en mars ;) je ne connaissais pas les généalogics de Paris si je peux j'irais avec plaisir.
Le point (4) cette année je m'y remets sérieusement à la généalogie, à poursuivre mes travaux de recherches sur l'histoire de mes ancêtres, car en effet je suis vraiment plus intéressée par cela qu'uniquements les dates (recensements, listes électorales, archives militaires, hospitalières, actes de justices et notariés...) j'ai tellement encore à découvrir comme archives
en point (5) revoir l'organisation de mes recherches sur disque dur, arriver à associer cette base de données avec celle d'Hérédis avec des mots clés....
Bref c'est pas le travail qui me manque mais bien le temps...

Bonjour Agnès,

Merci pour votre liste :-)
Pour le point 5, n'hésitez pas à explorer le blog pour trouver des conseils et astuces.
Je partagerai également sur le blog mes idées, remarques concernant mes propres recherches pour développer mon histoire familiale, donc là aussi "stay tuned" !

Enfin je crois que nous avons tous un onzième point en commun : rallonger les journées !

Bonjour Sophie,

Merci pour votre réponse ;) Oui j'avais déjà eu l'occasion d'échanger avec vous notamment sur l'organisation avec Evernote... tjs pas mis en place malheureusement lol :-D en effet je suis entièrement d'accord sur le 11ème point : rallonger les journées... j'en aurais bien besoin.

Bonne continuation à tout le monde

Bonjour Sophie,
Comme j’ai commencé ma généalogie il y a un peu plus d’un an mais que j’ai avancé très vite (les yeux fermés, diront certains) car j’ai découvert peu à peu, tout en le sachant déjà, que tous mes ascendants, jusqu’aux années 1600, sont nés, se sont mariés et sont morts en Finistère.
Aujourd’hui, je me retrouve avec beaucoup d’informations, en provenance du Centre Généalogique du Finistère, dont je suis adhérent, mais tout est presque en vrac. Alors, l’exercice que vous avez fait et le bilan que j’ai trouvé dans un autre blog (quel généalogiste suis-je ?) m’amène à faire l’exercice …
1. choisir entre blogspot et wordpress pour partager mes joies et mes peines de nouveau généalogiste amateur,
2. choisir entre Family Tree Builder (MyHeritage) et Gramps pour enregistrer les informations déjà trouvées, avoir un outil de suivi intégré et de reporting (fiche individuelle, …) et un outil me donnant automatiquement les pistes de recherche à suivre,
3. même si le CGF 29 m’a fourni les « bonnes » informations (naissance, mariage et décès), les reprendre, une par une, pour vérification et consolidation (ce n’est pas pour rien que je suis un informaticien à la retraite),
4. établir une fiche individuelle (je crois que j’ai un à priori favorable pour Gramps) pour avoir une visualisation claire et propre de chaque personne, avec ce que j’ai comme information et surtout celles qui manquent,
5. mettre par écrit les méthodes et règles que je me donne (désormais, plus de chef, plus de contrôle, plus de …), alors, oui, je suis libre de mon temps et de mes activité, mais quand même, il ne faut pas faire n’importe quoi,
6. en terme d’organisation générale, de taches à faire, de recherche de preuves, de nommage de fichier, d’organisation de sauvegarde, mettre en œuvre des solutions simples, et même simpliste, mais ne pas s’y enfermer si d’autres solutions sont proposées, par ailleurs,
7. faire attention de ne pas se laisser séduire par des occupations faciles (et même agréable, comme lire des blogs de généalogiste) sur le net car, j’en sais quelque chose, tout cela est très chronophage,
8. oser prendre contact avec des personnes ayant mon patronyme mais que je ne connais pas (85 personnes déjà remarquées dans les pages blanches du Finistère)
9. retourner en Finistère comme je l’ai fait 2 fois en 2012. C’est comme un retour aux sources et un plaisir d’aller à la pêche aux informations, à Quimper ma ville natale, mais aussi dans les mairies des petits villages perdus dans la campagne,
10. trouver du temps pour faire ce que j’aime, car, depuis que je suis à la retraite, je me trouve toujours de bonnes occasions pour me lancer dans de nouveaux projets et mon arbre généalogique n’en est qu’un parmi d’autre.
Pouf, pouf ! comme disait mon prof de logique après la fin de chaque étape d’un algorithme. Où donc me suis-je plongé ? Ma foi, pour le savoir, il faut y aller …
Cordialement, Fanch

Bonjour Fanch,

Merci pour votre liste. Je vois que l'organisation est également à l'ordre du jour pour vous. Comme vous le dites justement, il faut y aller !

Cordialement,

Sophie

Publier un commentaire