jeudi 23 octobre 2014

Genealogik : la généalogie comme un jeu d'enfant

Apprendre les ficelles de la généalogie tout en s'amusant, est-ce possible ? L'association Généalogie en Corrèze semble le penser, et le prouve avec le lancement du jeu Genealogik.

Gérard Leblanc, vice-président de l'association Généalogie en Corrèze avait depuis 2008 cette idée folle de créer un jeu autour de la généalogie.
Quelques années plus tard, l'association franchit le pas avec l'aide de la société de jeux corrézienne Robin Red Game et lance un appel à dons via la plateforme Ulule pour lever les fonds nécessaires à la fabrication du jeu.

15 000 € étaient nécessaires pour lancer la première fabrication. En août, le seuil a été atteint, et même légèrement dépassé.

La fabrication pouvait commencer, puis la livraison des premières boîtes.


Genealogik ressemble à un jeu de l'oie. Vous lancez votre dé, vous avancez votre pion du nombre de cases, avec de la chance, vous tombez sur une case qui vous permet d'obtenir un acte ou une carte "Ouais ! Quelle chance", sinon vous arrivez sur une case nulle ou une carte "Oh non ! La poisse..."

Vous avancez logiquement sur le plateau en commençant par obtenir les actes concernant les parents, puis vous passez dans la zone grands-parents et enfin arrière-grands-parents.

Premières impressions

Si nous jouons aussi souvent que possible aux jeux de société à la maison, je suis loin d'aimer le jeu de l'oie où il faut lancer son dé et compter sur le hasard.

J'ai donc commencé la partie avec un a priori négatif, sauf que...

... Sauf que :
  • Je me suis surprise à ranger méthodiquement mes jetons pour correspondre à l'ordre des recherches.
  • J'ai râlé à chaque fois que je tombais sur une carte "poisse" qui m'annonçait que le registre n'était pas disponible pour cause de numérisation ou que la mairie était fermée.
  • J'ai aimé quand ma fille m'a demandé pourquoi je prenais d'abord les actes de mariage.
  • J'ai ri quand mon mari a eu du mal à lire ce qui était écrit sur une des cartes : je ne m'attendais pas à ce petit côté paléographique !
  • J'ai aimé lire les bio des personnages et découvrir que certaines naissances étaient bien proches de la date du mariage ou que la nuit de noces fut bien mise à profit ;-)
  • J'ai aimé voir mon mari et ma fille râler tout autant que moi quand ils ne pouvaient obtenir un acte.

La généalogie serait-elle devenue un jeu d'enfant ? 



Si nous sommes rapidement confrontés à des épines généalogiques, le principe même de rechercher ses ancêtres reste simple.
Genealogik est un très bon vecteur pour introduire de façon ludique les enfants, et les grands, à la généalogie. 
Le jeu fut l'occasion d'expliquer un peu de méthode et de partager l'excitation que l'on peut éprouver quand on trouve un acte ou complète une famille.

Est-ce un succès à la maison ? La réponse est oui.

En ce début de vacances, ma fille a invité une copine à la maison et lui a proposé de jouer à Genealogik. Je fus amusée de l'entendre expliquer que "c'est comme ça qu'on fait son arbre". Elles ont joué deux parties, et la copine qui ne connaissait pas la généalogie s'est beaucoup amusée.

À l'approche de Noël, je vous recommande Genealogik pour apprendre la généalogie en s'amusant ou comment parler généalogie avec la famille s'en faire fuir tout le monde !

Je conclus cet article par un aveu, il y a une chose que je n'ai pas aimée dans Genealogik :
  • Finir la première partie bonne dernière... Ma fierté de généalogiste en a pris un coup !

3 commentaires :

Merci pour ton partage d'expérience ! Je vois que nous avons globalement les mêmes impressions sur ce jeu dédié à la généalogie, puisque je suis aussi en train de le tester.

C'est magique de pouvoir constater qu'un jeu trouve son public.
J'ai eu le plaisir de travailler sur ce jeu. Ce faisant, j'ai soigné plein de petits détails sans importances dans le choix des noms et des dates des personnages, un peu pour ajouter de la crédibilité mais surtout pour rigoler. Et voir que certains joueurs les remarques (certains sont vraiment subtils, cf. Edward et Edna) me comble de satisfaction. Notamment les dates de naissance des enfants par rapport aux dates de mariages des parents qui sont parfois... Limites. On imagine des nuits de noces très... Euh... Enthousiastes ? ;)
Merci pour cet article élogieux.

Bonjour Pascal,
Vous avez affaire à un public de généalogistes, vous pouvez être sûrs qu'ils chercheront la petite bête ;-)
En tout cas, j'ai trouvé ces petites touches très sympas.
Encore bravo pour ce jeu.
Sophie

Enregistrer un commentaire